L’eau s’est introduite dans l’essence ou le gasoil du bateau : comment y remédier ?

Il faut juste une petite quantité d’eau dans le moteur d’un bateau pour qu’il tombe en panne. Il devient alors un tas de métal qui dérive au grès des vagues. Si jamais cela vous arrive en pleine mer, gardez votre calme, il y a des solutions.

Les dangers de l’eau pour le moteur du bateau

Les moteurs à explosion, en particulier les diésels, ne supportent pas l’eau. Il suffit de quelques gouttes de ce liquide pour endommager la pompe à injection. L’oxydation de cette pièce indispensable au fonctionnement est irréversible. Étant donné que l’eau se trouve en fond de cale, elle entraine la prolifération bactérienne. Les déchets organiques sous forme de filaments de couleur marron bouchent les différents conduits.

Les Solutions pour un réservoir à gasoil

Le mieux serait de commencer par la prévention. A chaque plein, versez un peu de traitement antibactérien dans le réservoir. En hiver, il est préférable de toujours remplir la cuve pour éviter le phénomène de condensation. Si en dépit de vos efforts, il y a toujours de l’eau dans le réservoir, il faut le vider complètement. L’utilisation d’émulsifiant peut aussi aider. Il s’agit d’un produit qui fragmente l’eau en fines particules qui se mélangent au gasoil sans gêner la combustion.

Si l’H20 s’est mélangée à l’essence

A la différence du gasoil, l’essence n’est pas faite pour être stockée pendant une longue période. De ce fait, il vaut mieux vider complètement le réservoir avant l’hiver. Si l’eau s’est toujours infiltrée, il faudra recourir à un produit dédié à cet effet. C’est à la fois un émulsifiant et un antibactérien. Environ 20ml suffit pour assainir 100 litres d’essence contenant un peu d’eau. Au final, votre moteur tournera normalement et l’apparition de la rouille d’origine bactérienne attendra encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *